Pecan pie avec du chocolat dedans

Parce qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien, je vous livre ici une expérience culinaire à laquelle je viens de me livrer. J’en ai encore des frissons.

La fameuse tarte aux noix de pécan américaine vient d’intégrer mon livre de recettes et mon méli-mélo. J’ai trouvé sur le net environ 78,3 variantes, incluant selon le cours de la bourse, du miel, du sirop d’érable, un peu de sucre, beaucoup de sucre, de la crème, ou pas, de la cassonade, des œufs, plus ou moins, du chocolat, des noix de pécan en poudre, des noix de pécan en morceaux, entières, et j’en passe.

J’ai donc pioché çà et là ce qui m’arrangeait.

Pour accomplir ce délice des papilles selon moi-même, il vous faut :

  • 1 pâte brisée
  • le moule qui va avec
  • le four pour cuire la tarte
  • 50g de beurre
  • 28g de sucre
  • 22g de sucre vanillé
  • 200g de chocolat noir
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’érable, ou plus si affinités, soyons fous !
  • 4 œufs du cul de la poule
  • 180g de noix de pécan, entières ou concassées (certains préconisent carrément de mixer les noix mais aucun des ingrédients ne sera maltraité dans cette recette)
  • par défaut et par flemme je me suis contenté des noix de pécan caramélisées de chez V*** achetées à A*** car je n’en ai pas trouvé ailleurs et comme dit plus haut, j’ai eu la flemme de faire la tournée des magasins bio.

Vous attrapez votre pâte brisée faite à la sueur de votre front ou une pâte toute prête si vous êtes une feignasse comme moi. Dans la joie et la bonne humeur vous la piquez avec une fourchette en argent du service de votre grand-mère, et remplissez le fond de haricots secs (ou de gravier, mais c’est plus salissant). Vous enfournez l’ensemble et faites cuire à blanc à 180° pour environ 15min.

Concomitamment, vous vous emparez d’une casserole, dans laquelle vous jetez pèle-mêle et en vrac le beurre, le sirop d’érable, et les sucres (ou uniquement du sucre en poudre auquel vous pouvez ajouter de l’extrait de vanille). Vous mélangez jusqu’à ébullition, puis vous sortez la casserole du feu et ajoutez le chocolat en morceaux, puis les œufs un par un, en fouettant avec toute la vigueur dont vous êtes capable. Vous apprécierez d’autant plus la dégustation de ce dessert succulent car vous y aurez laissé vos dernières forces.

Une fois le mélange homogène et les doigts pégueux (il faut bien goûter !) versez le tout sur le fond de pâte, et procédez à la final touch en recouvrant copieusement de noix de pécan. Remettez au four pour les 15min les plus interminables de votre vie, toujours à 180°.

Le comble du ravissement consistera à accompagner votre part de tarte tiède d’une indécente boule de glace à la vanille, avec, pour les plus coquins, un peu de chantilly.

Empiffrez-vous !

 

 

Texte & images © Carole R. 2012

2 commentaires

  1. Il faut faire en sorte de toujours avoir les ingrédient à portée de main :D
    Merci pour ta visite et ton commentaire sur ce blog tristement abandonné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.