Ymadea ~ Photos, voyages, souvenirs et petits guides

Le planté du bâton0

Chaussée de pimpantes raquettes vertes elle s’élance vaillamment vers les hauteurs enneigées du Capcir. Forêt de majestueux sapins, timides ruisseaux gelés, étendues d’un blanc virginal et sentiers chaotiques ravissent son regard. Son œil émerveillé scrute les cimes qui se détachent sur le ciel azur, et détaille les discrètes traces de la faune locale maculant la neige. Un homme des neiges regarde placidement les randonneurs passer sous ses yeux de cailloux.

Au fil des heures la nature persiste dans sa pudeur, et le seul être vivant à se manifester semble être un chardonneret très bavard. À mi-chemin, le Canigou voisin apparaît entre les sommets, blanc et fier. La descente est amorcée, pour les trois derniers kilomètres d’effort et de concentration, de prudence et d’endurance. Soudain, au comble de l’épuisement et après presque 7 heures de marche, le dernier virage est franchi. Il était temps, car ça commençait à sentir le sapin.

formigueres_LR_72-33

~ Voir l’album Formiguères ~

Le Capcir est une région historique et géographique des Pyrénées-Orientales, en France, dont la capitale historique est Formiguères. Il fut rattaché à la France par le traité des Pyrénées. Son territoire correspond approximativement à la très haute vallée de l’Aude. Le Capcir est une large vallée qui commence au col de la Quillane et quitte le département des Pyrénées-Orientales au niveau de Puyvalador et Rieutort, mais elle se poursuit dans l’Aude. Contrairement à ce que l’on pense parfois, La Llagonne n’est pas en Capcir mais en Haut-Conflent, de même que Mont-Louis (la Cerdagne ne commence qu’au col de la Perche)

Le Capcir forme un plateau sis à 1 500 mètres d’altitude en moyenne et permet le lien entre la haute vallée de l’Aude et la Cerdagne, française et espagnole. Ce canton, longtemps rural, s’est considérablement développé depuis une quarantaine d’années en raison de son attrait touristique. Le Capcir a deux surnoms : la petite Sibérie ou le petit Canada. Cela donne une idée du climat qui peut y sévir parfois l’hiver. Le nom de Sibérie paraît plus particulièrement approprié du fait que le Capcir représente l’un des derniers refuges en Europe occidentale d’une plante boréo-arctique : la Ligulaire de Sibérie (Ligularia sibirica).

Le plus haut des plateaux pyrénéens, couvert de forêts et parsemé de lacs, est un paradis pour les randonneurs et les amateurs de ski de fond.

Source : Wikipédia

formigueres_LR_72-49

Ce billet vous a plu ?

N'hésitez pas à le partager ou à laisser un commentaire, votre avis m'intéresse ! :)
Abonnez-vous au fil RSS du blog ou recevez les billets par email pour ne rien rater
ou rejoignez-moi sur Instagram et Facebook.
Je sévis également sur mon bog de lectures La Lectrice hérétique :)

À propos de Carole

Lectrice, photomaniaque, écriveuse, blogueuse, touche à tout, experte en rien, amie des bêtes. Miaou.

Visit Carole's website